Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15/01/2017

UNE VERRUE A SAINT MARTIN DE LONDRES ?

Saint-Martin-de-Londres : quel avenir pour la biscotterie désaffectée ?

Saint-Martin-de-Londres : quel avenir pour la biscotterie désaffectée ?
L'usine est désaffectée mais présente un réel danger pour le voisinage.
 

En 2012, Saint-Martin de Londres perdait une de ses entreprises les plus importantes. Il s'agissait de la biscotterie.

Créée par un Rouennais en 1973, la Société Languedocienne de Panification (SLP) a fait travailler bon nombre de Saint-Martinois et embaumé pendant longtemps de ses parfums briochés les maisons environnantes. La SLP, qui possédait une usine certifiée IFS niveau supérieur et Bio d'une capacité de 2 500 tonnes par an en mode 3 x 8, était devenue un sous-traitant à 90 % pour Brioche Pasquier.  Malheureusement la crise économique passant par là et malgré une tentative de reprise, la société fut fermée en 2012, laissant sur le carreau ses 47 salariés.

 

Depuis cet épisode, la silhouette de l'usine trône toujours au milieu du quartier de Croix de Massargues, se dégradant d'année en année. Vidée à la hâte, l'ensemble n'a été sécurisé que récemment afin d'éviter aux enfants d'aller y jouer au milieu des tôles éventrés.

On peut légitimement se poser la question de l'avenir de ce site. Il est aujourd'hui propriété d'une entreprise gestionnaire de biens, affiliée à une grande banque. Or, à ce jour, aucun projet, aucune proposition ne sont arrivés en mairie. Il s'avère par ailleurs que la parcelle est actuellement classée en  "zone industrielle" et donc non lotissable.

2017 étant l'année de la mise en place du nouveau PLU, on peut aisément se demander si les propriétaires ne seront pas  plus enclin à démolir cet édifice en ruine, une fois le zonage modifié en zone constructible.

Cependant le maire, lors du dernier conseil municipal, a exprimé qu'il n'était pas favorable pour favoriser une spéculation qui ne bénéficierait pas aux habitants de Saint-Martin-de-Londres.

Les commentaires sont fermés.