Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

01/03/2017

PETITS DEJEUNERS EN PIC SAINT LOUP

ACE du Pic : les petits déjeuners des entrepreneurs du Pic Saint-Loup

Le 03/03/2017

Le rendez-vous incontournable des acteurs locaux

JPEG - 400.4 ko

Les petits déjeuners des entrepreneurs du Pic Saint-Loup, proposé par les ACE du Pic, ont pour objectifs de mettre en réseau les entreprises, de favoriser les échanges et les alliances sur un territoire commun.

L’inscription au petit déjeuner est gratuite et ouverte à l’ensemble des entrepreneurs du Grand Pic Saint-Loup.

Un petit déjeuner des entrepreneurs, pour quoi faire ?

Une heure pour faire la connaissance des chefs d’entreprises et :

  • dynamiser votre réseau sur votre territoire ;
  • échanger sur vos problématiques ;
  • partager un moment convivial pour lancer la journée.

Pour participer au petit déjeuner du 3 mars 2017, il suffit de s’inscrire avant le 1er mars 2017 :

26/02/2017

4EME CIRCONSCRIPTION AXES DU PROGRAMME LEADER CCGPSL

  • LEADER en Grand Pic Saint-Loup

  • Le GAL Grand Pic Saint-Loup est chargé de mettre en œuvre la stratégie de développement LEADER sur son territoire pour les 7 ans à venir grâce à une première enveloppe de 1 850 000 € de FEADER.

  • Axe 1 : un développement harmonieux et équilibré du territoire
    Le premier axe stratégique consiste à favoriser un développement harmonieux économique et social du territoire dans un contexte de croissance démographique et d’attractivité péri-urbaine importante. Il s’agit de préserver la qualité de vie des habitants du territoire et de répondre aux besoins des nouvelles populations :
    • en protégeant et en valorisant les ressources paysagères et patrimoniales locales,
    • en soutenant le développement d’un tourisme de qualité respectueux de l’environnement et générateur de retombées économiques pour le territoire,
    • en encourageant l’entrepreneuriat et l’employabilité,
    • en facilitant les parcours résidentiels et en offrant de nouveaux services à la population.
  • Axe 2 : l’innovation comme levier du développement durable
    Le deuxième axe stratégique consiste à encourager l’innovation comme levier du développement durable sur le territoire à travers :
    • le développement de solutions de mobilité douce et de services innovants à la population,
    • l’accompagnement des innovations économiques et le développement des filières locales,
    • la gestion des ressources et la transition énergétique.
    • Programme LEADER, c’est quoi ?

      LEADER : un programme Européen de développement rural

      En créant le programme LEADER en 1989, l’Union Européenne a souhaité offrir aux territoires ruraux un outil financier qui redonne le pouvoir décisionnel aux acteurs locaux en matière d’aménagement et de développement de leur territoire (urbanisme, tourisme, économie locale, infrastructures, etc.).

      Dans le cadre de sa stratégie de croissance « Europe 2020 », l’UE s’est fixé cinq objectifs ambitieux en matière d’emploi, d’innovation, d’éducation, d’inclusion sociale, d’énergie et de lutte contre le changement climatique.
      Pour mener à bien cette stratégie, l’Union Européenne dispose d’un budget pluriannuel de 960 milliards d’euros, dont 27 milliards ont été alloués à la France pour la période 2014-2020.


      Ces 27 milliards d’euros sont répartis sur 4 Fonds Européens Structurels d’Investissement :

      • Le FEDER ou Fonds Européen de Développement Économique et Régional
      • le FSE ou Fonds Social Européen
      • le FEAMP ou Fonds Européen pour les Affaires Maritimes et la Pêche
      • le FEADER ou Fonds Européen Agricole pour le Développement Rural dont LEADER fait partie.

      LEADER : un programme basé sur 7 principes fondamentaux

      Le programme LEADER est le 4e axe du FEADER, il s’agit d’une méthode de développement locale basée sur 7 principes fondamentaux :

    • Vous avez un projet ?

       

      Les conditions d’éligibilité

      PNG - 142.1 ko
      Cliquer sur la photo pour l’agrandir
      1. Votre projet doit se situer sur le territoire de la Communauté de Communes du Grand Pic Saint-Loup.
      2. Votre projet doit répondre aux objectifs de la stratégie locale de développement du Grand Pic Saint-Loup et s’insérer dans une des fiches-action du groupe d’action locale (GAL).
      3. Votre projet doit correspondre à «  l’esprit LEADER » :
        • Innovation
        • Mise en réseau des acteurs locaux
        • Impulsion d’une nouvelle dynamique sur le territoire
        • Développement durable et cohésion sociale
      4. Les fonds européens LEADER ne peuvent être mobilisés qu’en complément d’un cofinancement d’une collectivité publique française (Etat, Département, Région, Communauté de Communes, Communes ou autre Organisme Qualifié de Droit Public Français).
      5. Ne pas s’engager auprès d’un prestataire (devis signé, bon de commande…) avant le dépôt du dossier au GAL

      N’hésitez pas à contacter l’équipe technique du GAL si vous avez des questions ! Charlotte GUILLAUMOU et Amélia MULATO sont là pour vous renseigner sur les possibilités de financements européens et pour vous accompagner tout au long de votre demande de subvention.

    • Jacques DOURAU Conseiller Municipal Représentant la Commune de SAINT MARTIN DE LONDRES

23/11/2016

Où sont les panneaux à Saint Martin De Londres

En passant le long de la déviation de Saint-Martin-de-Londres , sur la D986, les conducteurs ont constaté, depuis un certain temps, la disparition des panneaux publicitaires.

Le Département, en charge des routes hors des agglomérations, a souhaité appliquer à la lettre une loi récente sur l'environnement et la sécurité routière. Cette mise en conformité aurait pu passer inaperçue si elle n'avait pas eu de conséquences directes sur l'activité du cœur du village.

 

En effet, les associations mais aussi la municipalité, ont dû enlever toutes leurs communications. "Nous avons dû enlever les panneaux municipaux présentant les atouts touristiques du village, explique le maire. Je n'ai pas voulu me mettre hors la loi mais il est vrai que nous sommes face à un problème de communication". Les commerçants du centre du village grognent aussi : "Les commerçants installés en bord de déviation sont favorisés, le Département souhaite la mort des commerces du cœur de village ! " explique un commerçant agacé. La situation a même engendré des comportements ubuesques où des commerçants se sont vus enlever manu militari des panneaux pourtant conformes, d'autres trouvant des parades en installant leur publicité sur un engin roulant stationné.

La personne en charge du dossier au Département, contactée, explique faire son travail et assurer ainsi la sécurité des routes. Elle explique par ailleurs qu'aujourd'hui d'autres modes de publicité existent avec internet et les réseaux sociaux.
N'empêche, pour Jean Louis Rodier, maire du village, il faut "que la situation évolue, il faut trouver une solution.  Nous n'avons aucune partie de la déviation en agglomération, nous sommes donc totalement dépendant du Département, alors que les communes voisines comme St-Mathieu-de-Trèviers ou St-Bauzille-de-Putois ont un rond-point après le panneau agglomération et mettent donc en avant les atouts de la commune".

Même la communauté de communes a dû trouver une astuce afin de pouvoir installer une banderole annonçant un de ses événements estival.
Il est sûr qu'une concertation est souhaitable car les commerçants du cœur du village ont déjà beaucoup souffert des travaux de l'été dernier, et voient d'une manière très injuste qu'aucune signalétique ne soit possible afin d'indiquer les commerces, le marché dominical, l'église du XIe siècle ainsi que les activités culturelles nombreuses sur la commune. "Les vendeurs de bord de route mettent des panneaux de partout et nous ne pouvons même pas en avoir un petit ! "conclut agacé un commerçant souhaitant garder l'anonymat.